TAXIDERMIE - CONSEILS

Ets VAILLIER un savoir faire reconnu au service de la qualité depuis 1965

 

Que dois-je faire et ou savoir si je veux faire naturaliser mon animal préféré, un trophée...?

 

Vos trophées sont précieux, et seront plus tard, le témoin de vos souvenirs.
Vous devez donc en prendre grand soin. Vérifiez les étiquetages pour éviter de confondre vos trophées avec ceux des autres chasseurs.
Vous pouvez même les photographier pour plus de sûreté.
Avant de partir, demandez nous des étiquettes à votre nom que vous accrocherez à vos trophées.

Le gibier à poil 

Déposez le nous rapidement, ou sinon, congelez le.
Qu’il s’agisse de cerf, de chevreuil, de sanglier, d’animaux africains ou de tout autre trophées, les capes doivent être coupées le plus bas possible après les pattes antérieures.

A l’étranger, les animaux doivent être rapidement dépouillés, la peau lavée avec soin à l’eau claire pour enlever les traces de sang, dégraissée minutieusement, et amincie sur toute la surface, en insistant particulièrement au niveau de l’échine.

La tête :
Dédoubler les lèvres, retourner les oreilles, enlever le cartilage du nez. Amincir au niveau des yeux sans abîmer les paupières. Saler abondamment avec du sel fin, et faire sécher à l’ombre dans un endroit bien aéré en évitant le contact avec le sol.

 

 

Le gibier à plume :


Lorsqu’un oiseau ne peut nous être déposé sous 48 heures, le mieux est de le congeler en l’emballant dans un sac plastique.
Si la congélation est impossible, piquer l’animal sur toute la surface du corps avec du whisky par exemple.
Mettre du coton dans le bec, et emballer les oiseaux dans du papier journal pour les transporter.